niedziela, kwietnia 27, 2008

Marlene Dietrich Illusions – Passion irrésistible


Marlene Dietrich Illusions – Passion irrésistible

(Foreign Affair)


Cette scène évoque en moi les plus profondes sensations de passion, amour, convoitise, nostalgie.... . La gravité de mes emotions est énorme et impossible à l'expliquer de manière intelligible pour ceux qui n'ont jamais gouté le douceur d'une fascination aussi folle. C'est vraie – j'ai perdu la tête pour Marlène.


Voix

Elle m'en empoignarde. Quelle liesse. Je tombe morte de ses coups résonnants. J'aimerais mourir de ce façon-ci mille fois encore. Les sons, les tons m'embrassent sans pitié. Après une phrase je suis à elle pour toujours. Quelle sorcière! Je n'arrive pas à plus réspirer – sa bouche m'écorche mon ame, mais c'est mon coeur qu'elle veux arracher.... . Je ne m'y oppose pas. For in this crazy paradise, you're in love with pain . D'après tout, mon coeur ne m'appartient depuis qu'elle a bougé ses lèvres pour la première fois.

Sa voix est capable de fondre des roches et brûler des volcans. Elle chante lentement, mollement avec flegme et nonchalence poignante et elle sonne encore comme des milliers de canons; elle prend la salle d'assaut sans armes, elle la fait se soumettre nue à elle sans lutte, elle l'assiége par chanson, à sa guise unique à elle..


Numéro incomparable. L'Interpretation géniale, passioné et nostalgique, chanté avec tendresse, pitié et tristesse après l'amour qui est en train de fuir .. ; et pourtant on garde toujours l'espoir....


Visage

Ses yeux me percant à travers , son regard déçu et meme sévère .... .Illusions

Elle me juge, elle déniche tous mes secréts, tout me péchés minables en se servant d'un truc caché au fond d'infini. Devine-t-elle? Non – elle en sait déjà. Elle me mesure encore. Elle pèse le volume de mon délit – je perçois l'etincelle légère dans ses yeux....ça vaux la peine – se laisser à sa merci; la sentence prononcé il y a longtems ... rien à faire.,

Ses traits – aussi beaux, fins et clairs, noyés dans l'océan de tristesse. J'aimerais l'embrasser mais elle n'est qu'une étoile magnifique. On n'embrasse pas d' étoiles, n'est pas?

Belle à mourir, je sens le parfum de son visage, je caresse la bouche et je rêve.. .



Corps

Je me suis épris d'elle. Son dos demi-nue et son figure excitant. Ses seins bien cachés me laissent désirer jusqu'au point ou j'ne peut plus respirer. Baigné dans le noir de la salle elle scintille . Je m'en doute – il y'en a deux belles jambes au-dessou de cette jupe longue. Elle les cache exprès. ....

La rivière de plaisirs interdits, chute d'eau d'espérances irréeles.

Personne -ni femme ni l'homme n'aurait pu lui résister...... .


Mouvement

Negligant. Captivant. Seduisant. J'adôre ses hanches balancantes, son image majestueux et grandiose quand elle tend ses bras, quand elle se penche avant et recule toute de suite.... . Elle dresse sa tête comme une reine et dégage la vague de nonchalance captivante. En se promenant elle semble dancer comme un fantôme misterieux. Qu'elle est seduisant! Lentement et sans but mais avec tant de charme, tant d'amour dans ses petits gestes négligents. Quand elle se retourne nos devoilant son dos superbe, son arrière sans pareil - on a evie se jeter sur elle sur le champ et dévorer fiévreusement tout son être.. On l'observe melancholiquement resplendissante.


Déesse

Jamais la reine! Jamias l'imperatrice! Déesse .... voilà – Déesse c'est qu'elle est.

Elle est fascinante, adorable, douce et froide à la fois. Elle échauffe

mes sentiments, pour les juste après jeter par terre et piétiner avec férocité d'un animal ou mieux encore, anéantir tout simplement, comme le font les dieux.

Même si elle le pretend seulement, même si son image est la création d'une seconde fugace, d'un film, ou bien d'une nécessité passagère et chimerique ... .

Marlene, je suis follement amoureuse de toi!

Brak komentarzy:

see

Wystąpił błąd w tym gadżecie.

O mnie